0800 941712
  • Livraison gratuite!
  • Livraison 3-7 jours
  • Paiement par carte/chèque

Prostatite: guérissez-vous vous-même d’une inflammation douloureuse de la prostate

La plupart des hommes sont conscients de la douleur que provoque un gonflement de la prostate (HBP). Toutefois, un homme sur deux est confronté à un moment donné à une maladie nettement plus douloureuse: l’inflammation de la prostate, appelée également prostatite. La douleur provoquée par une prostatite sont plus graves que pour une HBP. Elle n’est pas mortelle mais peut être difficile à diagnostiquer et à traiter. Néanmoins, vous pouvez le faire sans médecin sur un simple conseil!

Il existe quatre formes de prostatites

1. La prostatite bactérienne aiguë – Elle est la forme la plus rare et la plus grave de prostatite. D’autre part, elle est facile à diagnostiquer et à traiter très efficacement. Souvent, les symptômes apparaissent soudainement. Les symptômes peuvent être de la fièvre, des frissons, un état grippal, des douleurs au niveau des reins et dans la région génitale, une forte envie et un besoin fréquent d'uriner, des douleurs ou des brûlures lors de la miction, une force réduite du jet urinaire, des traces de sang dans les urines et une éjaculation douloureuse. La prostatite bactérienne douloureuse vient d’une infection de la prostate. Elle est provoquée en général par des bactéries se trouvant normalement dans le côlon mais qui ont migré dans le système urinaire et se sont installées dans la prostate. Elle est possible également après une intervention médicale (cathétérisation). Si vous suspectez une prostatite aiguë, il est important de la faire traiter immédiatement. Car ce type de prostatite peut avoir de graves conséquences dont l’incapacité d’uriner. La plupart du temps après un examen et la constatation d’une prostatite, un traitement de deux à quatre semaines d’antibiotiques est prescrit et montre rapidement des résultats car le médicament agit à l’intérieur de la prostate.

2. Prostatite chronique bactérienne – Il s’agit également d’une infection bactérienne. Cependant, la cause est moins claire, les critères suivants vous seront toutefois utiles :

• Dure moins de trois mois.

• Se caractérise par une intensité variable de la douleur.

• Elle est liée à des infections urinaires récurrentes.

Mon conseil: Un autre facteur est souvent une carence en zinc dans le liquide prostatique. Le liquide prostatique est sécrété continuellement et contient un facteur anti-bactérien puissant dont la substance active principale est le zinc. Les hommes dont le niveau de zinc dans le liquide prostatique est faible semblent plus susceptibles de souffrir d’une prostatite chronique. Prenez 25 mg de zinc par jour pour vous protéger.

Attention!

Pour ces deux formes de prostatite, vous devriez éviter les rapports sexuels le temps du traitement et tant que vous souffrez de douleurs symptomatiques. En effet, il existe un grand risque de transmettre cette infection à sa partenaire et celle-ci se manifeste alors sous forme d’infection urinaire ou vaginale. La masturbation est toutefois possible sur avis de votre médecin.

3. Prostatite chronique non bactérienne – Elle est la forme la plus fréquente de prostatite et en même temps, la plus difficile à diagnostiquer et à traiter. Cela repose en partie sur le fait que sa cause est encore discutée. Bien que les symptômes soient similaires à la prostatite chronique bactérienne (mictions fréquentes et douleurs lors de la miction, douleurs dans la prostate, les organes génitaux ou le rectum, douleurs dans la région des vertèbres lombaires après un rapport, sécrétions aqueuses du pénis, de même après un rapport), aucune bactérie ne peut être trouvée dans les urines ou le liquide prostatique. Toutefois, la présence de globules blancs peut indiquer une infection. Souvent, le traitement sert plus à réduire les symptômes qu’à traiter la maladie.

Attention!

Les hémorroïdes, les problèmes dans la région du rectum et les fissures de l’anus peuvent contribuer à des formes chroniques de prostatite. Veuillez consulter afin d’écarter des hémorroïdes et des maladies du rectum.

Mon conseil: Vous pouvez renforcer le traitement de la prostatite chronique non bactérienne au moyen de compléments alimentaires naturels à base de pollen de seigle. Ses propriétés anti-inflammatoires diminuent l’irritation. Toutefois, vous devez être quelque peu patient. En effet, une amélioration n’est perceptible qu’après environ 3 mois et une guérison totale peut prendre jusqu’à 6 mois voire plus. Pour finir, le conseil probablement le plus agréable : une éjaculation fréquente diminue le risque de prostatite chronique non bactérienne. Celle-ci peut avoir lieu au cours d’un rapport ou par la masturbation. L’éjaculation permet de nettoyer la prostate de l’excès de sécrétions.

4. Prostatite inflammatoire asymptomatique − Il est tout à fait possible d’être atteint d’une prostatite et de ne rien remarquer. On ne ressent aucune douleur ou gêne. Les médecins appellent cela la prostatite inflammatoire asymptomatique.

La maladie est fréquemment découverte lorsque d’autres choses sont recherchées, par ex. les causes d’une infertilité ou lors de l’examen de prévention pour le cancer de la prostate.

 

Comment venir à bout de ce problème

Pour les formes bactériennes, un traitement antibiotique est la solution de choix et vous soulagera rapidement des douleurs. Si la maladie devient toutefois chronique, les antibiotiques ne font plus effet. Des méthodes alternatives sont alors requises. Si des tensions au niveau du plancher pelvien ou des muscles du rectum contribuent à votre maladie, une physiothérapie est conseillée. Vous apprendrez alors à relâcher ses muscles. Pour certains hommes, des techniques pour réduire le stress sont utiles. Des bains de siège réguliers peuvent également aider à réduire les douleurs et à relâcher les muscles. Mon conseil pour les hommes souffrant d’une prostatite est toutefois le suivant.

Comment un massage de la prostate vous soulage

La cause principale des douleurs en cas de prostatite (inflammation de la prostate) est liée à la pression dans la prostate. En raison de l’infection bactérienne, des liquides s’y accumulent comme par ex. du liquide séminal. Une possibilité éprouvée pour soulager la prostate est le massage. Étant donné que ce massage (appelé drainage prostatique) doit être effectué trois fois par semaine, il est judicieux de s’habituer à l’idée de le faire soi-même. Voici mes consignes précises pour le faire. Procurez-vous des gants jetables et du lubrifiant. Enfilez un gant et humidifiez l’index et le majeur à l’aide du lubrifiant. Placez une serviette sur votre lit. Allongez- vous sur le lit sur le côté droit (si vous êtes droitier). Ramenez votre jambe droite. Passez votre main dans votre dos ou entre vos jambes et commencez à masser votre anus. Introduisez ensuite votre doigt par de petits mouvements de va-et-vient dans votre rectum. Une fois votre doigt entièrement introduit, tendez de nouveau la jambe. Votre ongle devrait pointer en direction de votre dos. Position alternative : prenez tout d’abord un bain de siège chaud pour vous détendre. Accroupissez-vous ensuite dans la baignoire ou la douche et introduisez votre doigt en position accroupie. Essayez ensuite de sentir votre prostate. Il y a une bosse clairement perceptible sous l’intestin. Il s’agit de votre prostate qui est sûrement fortement gonflée en raison d’une infection. Vous sentez un léger renfoncement dans le milieu. Orientez-vous lentement avec votre doigt.

Vous sentirez des zones souples de la prostate. Ce sont les zones dans lesquelles se trouve du liquide. Vous sentirez également des zones dures. Ce sont probablement les glandes fortement gonflées. Vous sentirez également peut-être des zones contenant comme de petites pierres. Ici, le corps a essayé d’encapsuler l’infection.

Commencez le massage par pression à droite sur les zones souples qui se laissent drainer plus facilement. Déplacez lentement votre doigt sur cette zone par petites pressions d’environ 10 secondes. Recommencez à gauche. Massez ensuite les autres zones.

Mon conseil: Vous pouvez renforcer la pression sur la prostate en appuyant votre main gauche sur votre ventre sous le nombril. Après la première ou deuxième fois, appuyez de façon ciblée à droite et à gauche. Augmentez la pression à chaque massage. Si vous le faites correctement, un peu de liquide sort de votre pénis, liquide qui s’était accumulé dans la prostate. Il est également possible que la réussite du massage s’exprime par une légère brûlure qui s’estompe après quelque temps. Urinez immédiatement après le massage afin d’expulser le reste de substance infectée. Buvez également beaucoup de liquide afin de renforcer ce processus. Souvent, une amélioration est constatée dès le troisième massage. L’expérience montre toutefois que vous devez effectuer ce massage pendant au moins quatre semaines.

Mon conseil: Si cela est trop douloureux, vous pouvez prendre un analgésique une heure avant d’effectuer le massage (par ex. de l’ibuprofène®). Si l’idée de vous auto masser ne vous plaît pas, votre urologue peut également l’effectuer.

Veuillez saisir la suite de chiffres dans le champ de saisie suivant

Les articles signalés par une * sont à renseigner obligatoirement.